Faire du vélo en ville : précautions et dangers

Faire du vélo en ville que ce soit par loisir, ou une façon pratique pour assurer vos différents trajets, est excellent à de nombreux points de vue.

En revanche, pour que tout se passe de la meilleure des manières, et que vous puissiez pédaler en toute sécurité, quelques bons gestes sont à connaître, et à adopter.

En effet, malgré une nette évolution des mentalités, ainsi que de plus en plus de cyclistes sur les routes, un accident reste toujours possible.

Pour cette raison, nous allons revoir ensemble à travers cet article, les différentes précautions à prendre, ainsi que les dangers et divers problèmes auxquels sont régulièrement confrontés les cyclistes.

faire-du-velo-en-ville

Les principales précautions à prendre à vélo

Avoir un équipement de sécurité adapté

Lorsque l’on est cycliste et que l’on roule en ville de jour comme de nuit, il est capital pour sa propre sécurité, et celle des autres usagers, de s’équiper en conséquence. Être visible est donc une nécessité.

Pour cela, n’hésitez pas à investir dans le pack complet, à savoir :

  • Opter pour un gilet réfléchissant, voir une tenue complète (haut et bas).
  • Avoir un casque robuste et qualitatif, d’une couleur flashy de préférence.
  • Investir dans une sonnette ou avertisseur sonore.
  • Avoir des phares et des réflecteurs avant et arrière sur son vélo.

Des gestes qui paraissent banals et pourtant ! Encore beaucoup trop de cyclistes choisissent de les ignorer, et de mettre ainsi leurs vies et celles des autres en danger par la même occasion.

Bien entretenir son vélo ou sa bicyclette

Avant une sortie à vélo, ou en rentrant d’un déplacement, n’hésitez pas à contrôler l’état de votre deux-roues. En effet, une défaillance du vélo est à l’origine de nombreux accidents.

La pression et l’usure des pneus, ainsi que l’état des freins, et notamment, leur serrage, sont les principaux éléments qui doivent attirer votre attention.

Être vigilant par temps de pluie

Lorsqu’il pleut, il est important d’être deux fois plus vigilant et d’ouvrir l’œil. En effet, lorsqu’une route est mouillée, le temps et la distance de freinage sont plus importants. Pour éviter l’accident, il est donc important de prendre ce paramètre en compte.

Soyez particulièrement prudent sur les surfaces glissantes, sableuses, couvertes de gravillon, les surfaces verglacées, ou encore, en cas de présence de feuilles mortes sur la chaussée.

Rouler sur les pistes cyclables

Lorsqu’une piste cyclable est disponible, il est bien entendu préférable de s’y insérer, et ce même avec un vélo électrique (pour lesquels vous aurez plus d’infos sur https://www.velo-cite.info/ ). En effet, même s’il ne s’agit pas d’une zone infranchissable et que l’accident reste toujours possible, les cyclistes y bénéficient tout de même d’une distance de sécurité plus importante.

Par ailleurs, il semblerait que la concentration de pollution et de particules fines y soit 30 % moins importante qu’au milieu de la route. Génial non ?

Toujours bien rouler dans sa ligne

Garder son couloir peut, encore une fois, paraître anodin, mais il s’agit véritablement d’un comportement responsable et positif lorsque l’on roule à vélo.

Slalomer entre les voitures, comme le font bons nombres de cyclistes imprudents, est un comportement très dangereux aussi bien pour vous, que pour les autres usagers de la route.

De la même façon, il est interdit de rouler sur les trottoirs, à l’exception des enfants de moins de 8 ans, qui eux, en ont le droit.

Prévenir en avance lorsque l’on souhaite changer de direction

Lorsque l’on souhaite changer de direction à vélo, il est important d’en informer les autres usagers de la route en tendant le bras dans la bonne direction.

Pour votre propre sécurité, il est également important de vérifier que vous pouvez prendre un virage en toute sécurité avant de tourner.

Ne jamais doubler les autres usagers par la droite

En tant que cycliste, comme tout autre usager de la route, il est fortement déconseillé de tenter de doubler les autres véhicules, et utilisateurs de deux-roues par la droite.

En effet, en tombant dans l’angle mort du rétroviseur d’un autre conducteur, par exemple, vous pourriez tout simplement vous faire renverser par inadvertance.

Prendre le temps de ralentir, même lorsque la priorité est à vous

Même lorsqu’un cycliste a la priorité, il reste vulnérable en cas d’inattention d’un automobiliste. Ainsi, il est toujours préférable de ralentir et de s’assurer d’avoir bien été vu, avant de continuer son parcours.

Ne jamais rouler sur les voies réservées aux tramways

Les voies aménagées pour les tramways sont en effet de redoutables pièges pour les cyclistes : bloquer les roues dans les rails et risquer la chute. Vous voilà donc prévenus.

Les principaux dangers à connaître lorsque l’on roule à vélo

Attention aux bus et aux camions

Les véhicules lourds (bus, fourgon, camion, et poids-lourds), représentent de vrais dangers pour les vélos. Un accrochage avec un véhicule de ce type ne pardonne pas. En effet, le risque de mortalité du cycliste est alors 4 fois plus important.

Dans ces cas-là, la vitesse n’a pas forcément besoin d’être très importante, même à faible vitesse, les conséquences d’un accident peuvent être dramatiques.

Par ailleurs, sachez que parfois même avec de l’attention, un accident peut arriver. Pour cela, il suffit qu’un cycliste soit dépassé et se fasse déséquilibrer par le souffle d’un véhicule lourd par exemple.

Enfin, si un cycliste se retrouve dans l’angle mort d’un tel véhicule, un écart de conduite peut être fatal pour le deux-roues, comme nous l’expliquions plus tôt dans cet article.

Obstacles et déchets sur les pistes cyclables, soyez vigilants !

Malheureusement pour les cyclistes, les pistes cyclables peuvent être jonchées de nombreux obstacles dangereux, en plus d’être glissantes par temps de pluie, ou de grand froid. C’est pourquoi il est important d’avoir toujours un œil sur la route.

Parmi les dangers à repérer, se trouvent notamment : les nids de poules, les feuilles mortes, les gravillons, les tâches d’huile, le verglas, les plaques d’égout, les grilles d’évacuation, les cailloux, bouts de verre, vis, morceaux de papier et autres flyers et prospectus publicitaires …

La principale problématique réside alors dans la nécessité d’éviter ces obstacles en adoptant des comportements qui peuvent parfois être dangereux, ou en se rapprochant trop près des voitures par exemple.

Attention aux véhicules garés sur les pistes cyclables

En ville, il n’est absolument pas rare que les pistes cyclables soient encombrées de nombreuses voitures, camionnettes, trottinettes, …

Non la piste cyclable n’est pas un bas-côté de route ! Mais malheureusement, encore beaucoup d’individus ne l’ont pas encore tout à fait intégré.

Le principal problème avec ce genre de comportement, est que cela force le cycliste à se déporter sur la route pour éviter les obstacles, et se met ainsi en danger inutilement.

Même si cela est puni par la loi d’une amende de 135 euros, il semblerait que peu de monde soit au courant.

Manque de sécurisation des parkings à vélo

Les emplacements de stationnement dédiés aux vélos sont trop peu nombreux dans de nombreuses grandes villes. Il faut également ajouter à cela que, lorsqu’ils sont disponibles, de nombreux autres deux-roues comme les motos et les scooters n’hésitent pas à y stationner leurs engins.

Si malgré tout, vous avez la chance de réussir à vous stationner, l’autre problème reste le manque de sécurisation de ce genre de parking.

Ainsi, lorsque l’on possède un vélo, il est très important de prévoir un matériel antivol de qualité, au risque de se retrouver à devoir repartir à pied. Ajoutons à cela que les vélos sont un produit très prisé des voleurs pour leur facilité à s’écouler une fois subtilisé.

L’inattention de certains piétons

L’inattention de certains piétons sur la chaussée constitue un réel danger pour tous les usagers de la route, et donc, pour les cyclistes aussi. En effet, il arrive souvent que ces derniers traversent la route sans regarder, ou marche en utilisant leur Smartphone, oubliant totalement le monde qui les entoure.

C’est pourquoi, en tant que cycliste avertis et responsable, vous avez le devoir de prendre les devant et de garder une main sur votre frein et sur votre sonnette en permanence, lorsque de nombreux piétons sont à proximités de votre parcours.

Pénible certes, mais plus sécuritaires pour tout le monde.

Attention aux ouvertures de portes

Parce que de nombreuses pistes cyclables sont situées le long de places de parking, il est très dangereux pour un cycliste de se retrouver soudainement face à une portière qui s’ouvre sans prévenir.

Même si les mentalités évoluent, certains conducteurs oublient parfois de prêter attention au fait que des cyclistes roulent à côté de leur véhicule.

Un conseil : ne collez pas trop les voitures pendant que vous roulez, au risque tout simplement d’expérimenter le fameux vol plané, ou l’arrêt brutal.

Attention aux véhicules qui tournent sans prévenir

Que ce soit pour les cyclistes ou pour les autres usagers de la route, un automobiliste qui tourne sans mettre son clignotant est une vraie plaie, en plus d’être vraiment dangereux.

Là encore, le principal problème pour le cycliste qui reste vulnérable face à ce genre de comportement, est de se prendre la voiture qui tourne en pleine face, faisant ainsi un beau vol plané.

Des incivilités trop fréquentes de la part des automobilistes

Malheureusement, encore aujourd’hui, certains conducteurs trop pressés n’hésitent pas à doubler de façon un peu trop raide les cyclistes qu’ils croisent sur leur chemin.

Ainsi, si un automobiliste trop insistant, ou qui vous klaxonne sans vergogne se manifeste, préférez la sécurité, et arrêtez vous sur le côté afin de laisser le misérable personnage s’en aller, plutôt que se risquer votre vie inutilement.

Des grossièretés et insultes gratuites

Les cyclistes, hommes et femmes confondus, sont également sujets à se faire insulter, ou crier dessus sans raison, par les autres usagers de la route. Il n’y a pas d’explication à cela.

Certains humains sont simplement irrespectueux et non civilisés, que peut-on y faire ? En tout cas, bien que cela soit très déplaisant, cela ne doit pas freiner votre envie de rouler à vélo.

Inutile de perdre votre temps et votre énergie avec de tels énergumènes.

Des véhicules qui vous klaxonnent pour rien

Dans la même lignée que les insultes gratuites, il n’est pas rare que certains automobilistes se mettent à vous klaxonner sans raison.

Ne soyez donc pas surpris si c’est le cas, alors qu’aucun danger ou raison valable ne vous paraissent justifier ce coup de klaxon. Encore une fois, certains individus vouent une véritable passion à embêter le monde.

En revanche, tout le monde n’est pas comme ça, bien heureusement, et parfois un coup de klaxon pourra effectivement vous prévenir d’un danger imminent, par exemple, de ce fait, gardez toujours l’œil ouvert et une oreille sur ce qui se passe autour de vous.

Attention aux scooters sur les pistes cyclables

Bien que, théoriquement, les pistes cyclables soient dédiées aux cyclistes (d’où leur nom d’ailleurs), en pratique, de nombreux utilisateur de deux-roues motorisés n’hésitent pas à les emprunter.

La principale problématique reste le fait que certains de ces fraudeurs n’hésitent pas non plus à klaxonner vigoureusement les vélos qui les dérangeraient en ne roulant pas assez vite à leur goût.

Attention donc à l’accrochage en cas de comportements dangereux.

Le manque d’aménagements dédiés aux cyclistes

Les cyclistes les plus aguerris vous le dirons tous, les aménagements dédiés aux cyclistes sont encore trop peu nombreux. Parmi les nombreuses problématiques recensées, on note principalement :

  • Le manque de SAS vélos après un feu
  • L’absence de piste cyclable dans de nombreux tronçons de circulation
  • Des pistes cyclables qui s’arrêtent d’un seul coup au milieu de la route
  • Ou encore, la très mauvaise visibilité à certaines intersections

Le refus de priorité de la part d’autres usagers de la route

L’un des principaux dangers lorsque l’on roule à vélo, reste la mauvaise fois de certains automobilistes pour qui le vélo ne compte pas comme moyen de transport. Ainsi, il n’est pas rare que l’on vous coupe la route sans crier garde, alors même que vous aviez la priorité.

Il semblerait d’ailleurs que ce genre d’incivilités soit la principale cause de mortalité chez les cyclistes.

En conclusion :

Vous l’aurez compris, les dangers à vélo sont bien réels et vraiment nombreux. C’est pourquoi en adoptant les bons gestes, et en connaissant d’avance les problématiques à gérer, vous deviendrez un meilleur cycliste.

En attendant, cela ne doit absolument pas vous empêcher de prendre votre vélo. Et patience, patience, les mentalités finiront bien par évoluer tôt ou tard !

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: