La bonne pression des pneus de vélo

La pression des pneus de vélo est très importante et elle doit être vérifiée à chaque sortie. Un pneu mal gonflé est plus sujet aux crevaisons et rend la route moins confortable pour le cycliste également.

Pour trouver la pression idéale pour les pneus de vélo et bien suivez le guide…

pression-pneu-velo

La bonne pression des pneus, pourquoi ?

La plupart du temps et en tout cas pour beaucoup, des cyclistes roulent avec des pneus soit trop gonflés soit pas assez gonflés. C’est bien souvent par méconnaissance que ces négligences sont commises.

Il est donc important que les pneus soient à la bonne pression car le cycliste gagne en confort pour rouler de même gagne aussi en rendement. Un pneu moins gonflé force le pédalage et réduit la vitesse mais accentue le confort. Par contre, un pneu gonflé fort offre un meilleur rendement car moins de contact avec la route, mais il y aura moins de confort pour le cycliste et augmente aussi l’usure du pneu. Les extrêmes dans les deux sens, pas assez gonflé et/ou trop gonflé, incite aux crevaisons. Il faut donc trouver la meilleure alternative entre confort et rendement.

Une chose est certaine, la sécurité est plus assurée avec une bonne pression de pneus, il faut donc y veiller régulièrement, à chaque sortie même.

Pour la bonne pression sur le flanc du pneu, il y a plusieurs paramètres en prendre en compte.comme le modèle du pneu, celui de la chambre à air et aussi le poids du cycliste. Le flanc du pneu donne des indications qu’il faut prendre en compte, ces indications sont données soit en Bars soit en PSI (Pound per square inch) qui sont donc deux valeurs. La première représente la pression minimale ou basse pression, la seconde à l’inverse est la pression maximale soit haute pression. Ces données sont à titre d’informations et transmises par le fabricant mais elles ne constituent pas des valeurs idéales, c’est une fourchette qui est déterminée tout simplement. Il faut trouver la bonne pression des pneus en considérant votre poids, et aussi la pratique de la route et vos types de circuits. Si vous suivez les indications du pneu, si vous vous rapprochez par exemple de la pression maximale, les pneus seront durs. Avec des pneus durs, vous sentirez beaucoup plus les imperfections de la route tout en ayant un meilleur rendement. Si vous vous rapprochez de la pression minimale vous sentirez plus de confort et aussi d’adhérence sur la route.

C’est le cas des VTT qui ont souvent une pression plus faible que celle recommandée et plus faible que celle des vélos de routes, le terrain que vous pratiquez a donc son influence sur la pression à avoir pour vos pneus.

Calcul de la pression idéale selon votre poids

En effet et nous l’avons abordé juste avant, le poids de la personne est à prendre en compte dans le calcul de la pression des pneus de votre vélo. Ainsi, on peut s’appuyer sur la règle des 10 %, ainsi, la pression doit correspondre à 10 % du poids de la personne, si bagages il faut aussi prendre en considération leurs poids. Par exemple si vous pesez 75 kg, vous pouvez considérer en Bars la pression à 7,5 bars. Mais ce calcul donne juste une petite idée de base, il ne faut pas en tout cas sortir des recommandations qui sont données sur le flanc du pneu.

La position du cycliste sur le vélo entre également en compte, un pneu arrière supporte les ⅔ de la charge, ainsi la pression du pneu avant et arrière sera un peu différente.

Il est important aussi de faire attention aux valves, on trouve le plus souvent les valves Presta et Schrader, la Presta est longue et fine, la Schrader est plus petite et grosse. La pompe à vélo doit donc obligatoirement s’adapter à la bonne valve. Avant le pompage la valve doit être dévissée, mais cela se ressent de toute façon si la valve n’est pas ouverte, vous ne pourriez pas pomper correctement.

Au fil du temps et de son utilisation, un vélo perd toujours de la pression, naturellement il faut que cette perte soit légère, si elle est importante, c’est alors qu’il y a un problème. En tout cas, voilà une raison de plus pour vous inciter à vérifier souvent la pression de vos pneus.

Il faut toujours le faire au minimum une fois par mois, voir à chaque sortie selon le nombre de kilomètres que vous parcourez.

Un manomètre est très pratique pour contrôler cette pression, il en existe de plusieurs sortes tout comme les pompes.

Choisissez une pompe qui pourra donner la pression adapté à vos pneus, en effet certaines pompes manomètres ne vont pas au-delà de 7 bars, donc à vérifier…

Vous pouvez donc partir l’esprit un peu plus tranquille en ayant désormais une meilleure idée de l’importance de la pression des pneus de votre vélo et vous saurez comment vous y prendre pour adapter la pression qui vous conviendra le plus en respectant toutefois les valeurs préconisées à quelque chose près, mais ne pas franchir les seuils de façon importante.

Bonne route à vous, avec un vélo doté de pneus à la bonne pression, vous n’en apprécierez qu’encore plus tous les bénéfices.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: